La vrille de la vigne

 

 

 

La vigne est une liane

La vigne est, à l’origine, une liane sauvage qui a été apprivoisée par l’Homme pour optimiser la quantité et la qualité de sa production. La vigne est probablement la liane à vrilles la plus connue.

 la distillation du cognac en deux chauffes

               La croissance naturelle de la vigne

 

 

En juin, la végétation se développe : bourgeons, rameaux et inflorescences grandissent. Avant de fauciller le palissage, le vigneron aidera l’orientation des rameaux en les relevant et les entrelaçant.

Les vrilles sont essentielles car elles vont permettre aux rameaux de s’accrocher à des supports divers (fils de fer, piquets, sarments…) Elles se forment sur les jeunes pousses et s’enroulent autour des objets qu’elles touchent, et se lignifient avec le temps.

Les vrilles sont des spirales serrées qui résultent de la transformation de divers organes, et développent leur sens de rotation selon le support.

Elle se présente comme un filament végétal, se développant sur la tige à l’opposé de la feuille, de forme simple dans certains cas, mais le plus souvent ramifiée, généralement à deux branches, parfois davantage. Ce filament reste à peu près linéaire tant qu’il n’y a, dans son voisinage, aucun objet avec lequel il puisse entrer en contact : la vrille a alors l’aspect d’une fine tige sans bourgeon ou d’un petit rameau avorté.

L’aide du vigneron

 

 

Le Vigneron, grâce à l’installation du palissage (fils, piquets..) et de l’orientation des rameaux vers le haut, favorise l’accroche des vrilles aux différents supports. Grâce aux vrilles, le palissage du vignoble sera maintenu par ces enroulements vertueux et limitera la casse des brins par temps d’orage ou de vent.

La distillation - Cognac Guillon Painturaud - Cognac

La vrille se lignifiera lors de l’aoûtement : elle se transformera en bois et restera pour marquer la succession des millésimes dans notre vignoble, au même titre que les fûts dans notre chai.

Mon Panier